Ode à Anémone…

Anémone, fleur de transition entre l’hiver froid et le printemps gai. 

De couleurs pourpre, rouge, mauve, et même rose clair, rose pâle, rose tendre.

Cette fleur a été la muse, l’inspiratrice, l’oasis des artistes. Point d’étonnement, avec le contraste entre ses pétales délicates, presque frêles, et son coeur sombre, tel l’abîme de la mer. Elle est parfaite dans son imperfection, elle pourrait représenter la femme dans toutes ses ambiguïtés.

Je ne pouvais donc m’empêcher de l’emporter, de la mélanger à des renoncules de couleur transitoire, à du gypsophile qu’elle réussit parfaitement à mettre en valeur, à du feuillage plus vif et encore d’autres merveilles florales.

L’anémone rose, très clair, me fascine réellement, elle a un côté Coco Chanel, en sa couleur passée enroulant ce coeur qui part du noir, vers du bleu de plus en plus nuancé. Elle aurait pu être une aquarelle, de par la délicatesse des nuances, digne d’oeuvres japonisantes.

Un peu d’histoire, un peu de symbolique: 

Anémone= Amour, passion, constance, abandon. 

Selon le livre « Le petit livre du langage des fleurs » ( Editions Chêne »): 

« La mythologie grecque raconte sa naissance. Zéphyr, dieu du Vent d’Ouest, était éperdument épris de la nymphe Anemos, dont le nom signifie « vent » en grec. Mais son épouse, jalouse, élimina sa rivale en la transformant en fleur. 

Une source populaire la dit aussi « fille du vent » car ses graines duveteuses et légères s’envolent au moindre courant d’air.

Une autre légende grecque la relie à Adonis, aimé à la fois d’Aphrodite, déesse de l’Amour, et de Persephone, reine des Enfers. Au cours d’une chasse, ce beau jeune homme succomba à une blessure faite par un sanglier. En tombant sur le sol, quelques gouttes de son sang donnèrent naissance à la fleur. 

Il existe plusieurs variétés d’anémones. En Europe, c’est l’anémone couronnée, Anémone coronaria, qui a la faveur des fleuristes. Sa signification varie selon sa couleur. Rouge, elle est synonyme de passion et de persévérance. Jaune, elle symbolise la constance. Violette, c’est plutôt la tristesse et l’abandon qui lui sont rattachés, ce qui en fait la fleur adéquate pour un bouquet de deuil.

Mais d’autres variétés d’anémones sont très populaires dans le monde, surtout l’anémone du Japon, Anemone  hupehensis, buissonnante et sauvage. »

A méditer….

 

 

Un peu de poésie pour finir:

 

Clotilde

Guillaume Apollinaire

« L’anémone et l’ancolie
Ont poussé dans le jardin
Où dort la mélancolie
Entre l’amour et le dédain

Il y vient aussi nos ombres
Que la nuit dissipera
Le soleil qui les rend sombres
Avec elles disparaîtra

Les déités des eaux vives
Laissent couler leurs cheveux
Passe il faut que tu poursuives
Cette belle ombre que tu veux. »

Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913

Laisser un commentaire