Blog

Happy Birthday

Tonight is your night! 

Ce soir nous fêtons l’anniversaire de mon Doudou. Initialement son jour de naissance est le 30 janvier, mais cette année son Big Day tombe un mercredi. Inutile de dire qu’en plein milieu de semaine, avec enfant, chien, chat, commandes florales affluentes pour moi, préparation de gros congrès pour Doudou, et puis l’hiver glauque avec pluie, humidité, froid, nous avons décidé d’aller faire la fête aujourd’hui!

Des cadeaux il y aura, un resto super gourmand ( où nous allons devoir faire appel à une grue pour nous transporter jusqu’au dodo) il y aura, des rires, quelques petites mises au point qui feront grincer les dents il y aura, mais surtout Bonheur il y aura.

Mon cher et tendre est un féru de pâtisserie, et qui plus est, c’est un maître en la matière, hors pair!. Alors, entre sa passion pour les péchés sucrés, et son amour pour les fleurs, j’ai décidé de lui concoter un « flower cake » ( non consommable mais profondément inhumable!!), préférant éviter les évidentes critiques quant à mes talents de pâtissière. Bien que je me défende à ce niveau ( confirmé par ma fille, et mes copines), je choisis de rester dans mon domaine: le visuel et l’olfactif.

Donc, voici mon petit « Flower Cake » surprise, qui ne l’est plus, vu que Doudou est un espion à ses heures perdues! Démasquée je suis! Au moins, il adore, et décide de l’entretenir jusqu’à ce que gâteau frais ne devienne tout défréchi!

Merci Doudou, j’ai fait le bon choix!!

 

 

Gourmandises

Deux commandes pour aujourd’hui, pour 2 femmes bien ancrées dans leur profession, 2 femmes passionnantes.

Il me faut faire une composition pour une jolie galeriste folle de déco, peinture et bijoux, évidemment de créateurs. A la tête d’une boutique emblématique et intemporelle à Monaco, avec un oeil averti, et des goûts très éclectiques, Elle crée un univers envoûtant et piquant dans sa « Galerie Riccadona ». Je pense aux couleurs dominantes dans son environnement: du rouge, du fuchsia, de l’orange et du rose. Alors, je ne sais pas si c’est dû à l’hiver déstabilisant que l’on a cette année avec des écarts de température épuisants dans une même journée, ou si c’est la hâte d’être au printemps qui me fait faire une composition dans des tons de roses et verts.

Je pique, je coupe, je pique, je coupe, et je me rends compte que je suis en train de faire un gâteau floral, bien riche, bien coloré et très parfumé: une femme a besoin  d’être transportée dans un autre monde! C’est la pensée qui me vient. Je me dis alors, cette composition ne peut que lui faire plaisir: de la gourmandise visuelle et olfactive pour une artiste et dénicheuse d’artistes, brillante et sensible.

 

Deuxième composition à réaliser, pour une amie podologue – réflexologue spécialisée dans la posture ( rester debout et de la bonne façon!). Belle, ultra-douce, féminine, rassurante, pétillante, il me faut la sublimer avec une création qui lui ressemble.

Des roses, des tulipes, des chrysanthèmes, quelques chardons pour raviver le côté pétillant, le tout dans un écrin de mousse, aux éclats dorés: c’est la façon dont je la vois. Un micro-jardin de mignardises rosées, pour sublimer sa personnalité.

 

 

L’Amour, l’amour, l’amour

L’Amour: thème de l’exposition artistique, organisée par mon amie Lucia Marco dans sa galerie: Galerie Martin Sauvage.

Je me suis engagée à faire la décoration florale sur ce thème. Mon point de départ, comme pour toute commande est la planche d’inspiration, ou planche de tendances.

Facile!, et bien non, l’Amour, avec un grand A, dans son absolu, dans son universalité. Par quoi commencer? Je choisis un fond noir, et là je me dis, ma vision de l’amour démarre par quelque chose d’obscur. Puis me vient du rose pâle, puis du fuchsia, puis je pense à du rouge sang, à des roses pleines d’épines, puis à des jacinthes délicatement parfumées. et là je me rends compte, entre noir et rose, terreur et romantisme,  que je ne sais pas ce qu’est l’Amour.

Natalia, remets tes idées en place et penses à L’Amour que tu connais, l’Amour Littéraire. Le premier couple auquel je pense est Roméo et Juliette: amour passion, amour inévitable, amour sanguin, amour pessimiste. De là je pense aux roses délicates mais piquantes, aux orties, au dahlia, à l’anthurium. Puis je rêve à la Dame aux Camélias, et j’imagine pivoines blanchâtres, oeillet roses, lilas, lys, amaryllis; mais dans cette frénésie poétique,  je pense à Adam et Eve te à l’amour impossible: des branches de pommier, des roses rouge sang, des eucalyptus, et des roses blanches avec des chrysanthèmes et des ronces.

L’Amour serait-il plaisir, offrande, absolu tout en étant souffrance, douleur et désespoir? Et là je me demande: Dante Alighieri avec son « Enfer », a dû certainement connaître l’Amour à un moment de sa vie, et je trouve une image évoquant son amour, qui m’inspire un énorme bouquet de roses rouges traduisant la passion dans son absolu. J’y trouve du réconfort: même dans l’Enfer il y a de l’Amour. Amour plus fort que Tout?

Puis je fais un catalogue en épiloguant sur Eros, puis je m’arrête sur Dracula de Bram Stocker: l’absinthe, les roses anciennes, les roses rouges , les bleuets, les glycines, les gardénias, les tulipes, le lierre grimpant qui enroule et emprisonne tout ce qu’il trouve, et la magnolia.

Cependant, dans ce que j’ai pu lire, voir, entendre et ressentir, me semble-t-il que l’Amour qui m’ai le plus touché et « parlé », soit celui de Frida Khalo et Diego Rivera: la passion, l’amour ultime, le respect artistique de l’Autre, la compassion, la douleur, le manque, l’admiration, le fait d’apprendre l’un de l’autre, la complicité, mais aussi le rejet, l’acceptation, la résignation, la foi, la colère, la haine passionnée. Il me semble alors, que la Vie soit représentée par cette forme d’Amour.

De là je retourne à mes fleurs, à mon projet, et je pense aux roses ( évidentes) , aux jonquilles, aux tournesols, aux renoncules, au romarin, à l’eucalyptus, au citronnier, au dahlia…Et je sens que quelque chose de pur et de solennel vient à moi.

Demain l’Amour viendra à moi…

inspiration amour

 

 

 

À la Une

Nocturne

En ce moment je n’arrive pas à dormir, je suis enthousiaste, voire excitée par les projets qui m’attendent et les opérations de promotion que je mets en place. 

Je navigue entre une déco à préparer pour le vernissage d’une expo organisé par une galerie de génie ( je vous en reparlerai la semaine prochaine), une composition à faire  pour un centre de soin et une préparation de planche de tendances pour un mariage atypique. 

Mon point de départ est toujours la couleur, et cela depuis mon premier métier celui de styliste photo en mode puis celui de photographe. J’aime les nuances, les dégradés, la monochromie pourvue qu’elle soit délicate et légèrement contrastée.

Mon mari ayant baissé les bras quant à un éventuel dîner romantique, du fait de mon obsession florale, je me prépare un thé blanc ( acheté chez mon fournisseur habituel: une boutique familiale tenue par un ancien pharmacien, et ses beautés, sa femme, et sa fille qui fait le tour de l’Asie pour dénicher les thés les plus purs: « Tea shop » à Monaco, en plus de proposer des mugs, théières, bouilloires et autres accessoires autour du cérémonial du thé , à se damner!!) et me plonge dans mes livres de référence préférés ! ( Et je dors mieux du coups!!)

nocturne

 

  • Livre « Grandiflora » éditions teNeues
  • Livre « Roses » éditions de La Martinière
  • livre « Flora Allegoria » éditions Bnf
  • livre « Le nuancier de Tricia Guild » éditions Ouest-France
  • livre « The Book of Flowers » éditions Taschen
  • mug renard boutique « Tea Shop » Monaco
  • Plateau nomade « Maisons du Monde »
  • Pivoine artificielle « Habitat »
  • Coussins Elitis chez Cosi

P.S: mon mari vient de déposer une rose rouge sur mon oreiller pendant que je me brossais les dents : il me pardonne !!!

Chinoiseries

Au cours d’une promenade ensoleillée d’hiVer au coeur de Nice, je décide de m’arrêter chez mes copines de la boutique Cosi, dans le but de repérer, comme à mon habitude, des objets pouvant me servir pour la décoration florale.

Mon coeur s’arrête devant un magnifique plateau en métal peint, à la manière asiatique, avec une finesse incroyable. Me vient alors à l’idée d’y déposer dans une future création, des petits galets de mousse piqués de pavots roses, d’anémones blanches au coeur rosé, de cosmos jaune et d’immortelle. 

Ne me reste plus qu’à chiner quelques objets délicats en porcelaine, pour parfaire cette future composition!

To be continued….

 

plateau

  • plateau Cosi 
  • pomme en porcelaine Maisons du monde
  • fausse branche de fruits noirs Habitat

 

 

 

Rose d’hiver

Une boutique m’a demandé la semaine dernière de créer des compositions de bouquets dans des tonalités de rose, pour créer des linéaires de vases dans une pièce de 60M2. 

Rose… je pense à un rose pâle, un rose froid, un rose d’hiver, rose poétique, romantique, doux avec une pointe de mélancolie et je pense à Marie-Antoinette, tout en m’inspirant de l’air poignant de La Callas « Casta Diva ». Mon esprit s’envole….

Je me décide à composer avec des renoncules très légèrement rosées, des tulipes roses, des roses pâles, des feuilles d’eucalyptus, des oeillets, et des jacinthes rose dragée, avec quelques branches de bois et de genêts.

Il faut également penser aux vases: je choisis des pièces clin d’oeil aux 60’s, roses, bien évidemment,  et des pièces plus romantiques dans des tons de vieux rose, faisant appel au cristal ancien. De la dentelle, des nappes passées, très légèrement teintées d’un rose à peine marqué, voilà ce qu’il faudrait pour finaliser le projet. Lundi je vais au Cours Saleya à Nice, pour la brocante, à le recherche de textiles précieux.

Le résultat me transporte: les couleurs, associées à l’odeur des jacinthes, des roses et des eucalyptus, je me retrouve dans un nuage de coton, féminin, et infiniment délicat….

 

 

Pour les vases, si vous en avez l’occasion, faites un tour chez mes copines de la boutique Cosi à Nice, mais aussi Bel-oeil à Monaco.

L’inoubliable est le marché aux fleurs à Nice, et la brocante du lundi …

 

Je vous souhaite une journée, douce et rosée…