À la Une

Canicule de juillet

Le mois de juillet m’a profondément marqué, comme beaucoup, du fait la canicule atroce qui a envahi la France entière! Impossible de bouger, de travailler, de créer, de respirer ni même de se concentrer. 

Du coups cette vague de chaleur m’a inspiré pour créer un bouquet qui, selon moi, reflète bien l’idée de chaleur, de sécheresse, de se besoin d’être à l’ombre du soleil sous des pins parasol, de fermer les volets et ouvrir grand les fenêtres, et de vivre la nuit après avoir dormi le jour.

J’ai choisi des branchages secs, des petits tournesols verts, des fleurs de la variété de la carotte, des branches de mûrier et autres fleurs d’été que j’entremêle dans un vase vert imposant que j’ai déniché chez Cosi à Nice, la boutique de décoration que j’affectionne tant depuis 3 ans. Je pense à la Corse et à son maquis, à la Toscane, et au clair obscur de Rembrandt.

Ce bouquet devait être massif, riche et théâtral, et dégager une odeur estivale. Lorsque l’on ferme les yeux et que l’on se penche au-dessus, on peut entre le chant des cigales et le clapotis des vagues….

 

img_0576img_0573img_0578

Femmes Fleurs, Femmes fortes

C’est l’été, oui les vacances, la prise de temps, le laisser-aller, les plaisirs..;

C’est le moment de revenir aux premiers amours. Qui dit vacances, dit lâcher-prise, douce nostalgie, recentrage, et nouvelle réflexion.

Pour moi c’est le cas. J’ai un cerveau qui ne prend jamais de vacances, même quand je l’y oblige, mais ile ne veut rien savoir. Surtout, quand un galeriste anglais, so british, me fait une proposition alléchante: reprendre les photos que j’avais faites il y a environ 10 ans, pour les continuer, photos de fleurs, photos de femmes, photos florales féminines tribales. Oh oui!!! oui oui oui!!! 

Comment pourrais-je passer à côté de mon rêve le plus absolu: mêler la photo et les fleurs!! C’est à partir de ce jeudi et ce jusqu’à mi-aôut, c’est shootings sur shootings, avec mon équipe en or: mon collaborateur fleuriste, ma soeur maquilleuse à Paris, mon ami de 20 ans directeur de plusieurs agences de mannequins, et de ma petite fille qui sera une assistante hors-pair!

Premier shoot: jeudi 18 juillet:  des palmes noires, des bouquets sur la tête avec un bouquet de fleurs séchées, fleurs artificielles et fleurs fraîches, le tout sur des naïades !!! 

J’ai hâte de vous montrer…

 

Pampas

Bonjour bonjour, 

Un petit peu de vacances mais pas trop, car les projets en matière d’art floral continuent.

J’ai traversé vendredi dernier une vallée en Italie, tout près de San Remo et j’y ai croisé des herbes de pampa, toutes séchées, et du coups je me suis rendue compte que j’avais oublié de vous montrer la décoration entièrement faite de pampas pour fêter les 20 ans de la superbe boutique Baobab à Nice. 

En effet, nous avons fabriqué 2 guirlandes torsadées de 2 variétés de pampas séchées pour encadrer la porte du magasin face extérieure. Nous avons utilisé 200 pampas! 

I journée de préparation et 3 heures de mise en place, et ça en valait la peine, d’autant que notre cliente, ravie les a gardées en place durant 1 mois!

Voici le résultat, et si vous passez dans le coin, faites un saut dans la boutique car il y a de véritables merveilles en matière de déco et de vêtements!! 

 

Boutique Baobab : 10, rue du Marché 06300 NICE

Satisfaction / Satisfashion

Me voilà de retour, après une longue période intense à tout point de vue. 

Le week-end dernier, j’ai eu le plaisir d’être partenaire de l’événement « Satisfashion » au Méridien Beach Plaza à Monaco. Aventure haute en couleur, puisque dédiée à présenter et à promouvoir de nouveaux stylistes / designers de la scène mode internationale.

Initiée et organisée par « Always support talent », avec à la tête une italienne énergique, styliste de son état, et une polonaise qui officie dans le milieu de la mode depuis un certain temps. 

Il me fallait être raccord! Un logo en noir et blanc, une bouche noire brillante inspirée, vous l’aurez compris, de Mick Jagger et de « Satisfaction », donc je me décide à créer un décor pour les photographes en noir et blanc avec des pointes de fuchsia. 

Des vases chambord en résine blancs laqués ( so kitsch), des colonnes blanches, des feuilles d’eucalyptus et des palmes bombées en noir. Au sol du lièrre teint en noir et fuschia. 

Un travail de plusieurs jours, une mise en place difficile avec un sol irrégulier, et une chaleur pas possible, mais tous ces efforts et cette sueur ont porté leur fruit.

Je vous laisse voir …

Me, myself and I

Bonjour bonjour, 

Alors voilà, beaucoup de gens m’ont conseillé de parler un peu de moi ( juste un petit peu  car j’ai horreur de ça), histoire de mettre un visage sur une marque et de connaître un peu la personne, qui, comme certains disent, se cache derrière ses fleurs. 

Par où commencer? Je vous rassure, je ne vais pas faire une tartine de moi-je , je vais épargner votre patience. 

Je suis une femme franco-polonaise de 41 ans, et je crois que les 2 adjectifs me correspondant le mieux seraient éclectique et curieuse. 

J’ai démarré ma vie professionnelle en tant que mannequin, comme beaucoup de grandes tiges blondes à la fin des années 90. Cette activité m’a permis de franchir la barrière de la timidité, de voyager et surtout de me découvrir une passion pour le stylisme et la photographie.

Grâce aux rencontres, de fil en aiguille j’ai pu exercer ces 2 métiers, et la photographie est toujours présente dans ma vie, dans mon quotidien. Le stylisme m’a appris l’agilité avec mes mains, un certain sens du goût, du visuel et du toucher. La photographie a développé mon sens de l’organisation, de gestion d’une équipe, de savoir parer aux éventuels imprévus rapidement, et surtout m’a ouvert une porte énorme sur la créativité et l’humain. Je n’ai plus jamais perçue la beauté de la même façon qu’avant. Les femmes que j’ai pu photographier, m’ont transcendé par leur beauté tant intérieure qu’extérieure, elles m’ont rendue attentive à tout, et en particulier aux petits détails. 

Je me suis aussi beaucoup amusée, parfois trop ( ah les vices de la mode!!) mais je peux dire que j’ai vécu tout ce que j’ai voulu et comme je l’ai voulu.

Puis ma fille est arrivée, avec le tourbillon émotionnel qu’une naissance provoque. Le rôle de maman est devenu mon point d’ancrage, et l’occasion de renaître . Ma fille m’a fait replonger dans tous mes souvenirs d’enfant, parfois très enfouis, pour en tirer des leçons, et pour retrouver mon essence. C’est à ce moment que je me suis vue toujours entourée de fleurs, et de plantes depuis mon plus jeune âge. Les végétaux ont cette faculté d’apporter de la beauté bien-sûr, mais surtout de la paix et de la joie.

« Maman fais des fleurs et fais de jolies photos, n’aie pas peur », ma Sasha m’a-t-elle dit à Noël. Quand votre bout de chou vous pousse, aucun moyen de résister. C’est à ce moment là que Figue et Coton s’est mis en branle, et j’avoue que je suis aujourd’hui dans un magnifique ouragan fleuri!.  La fille aux fleurs, comme m’appellent maintenant mes fournisseurs et mes clients!!!!

Je suis surtout la fille la plus heureuse!!!!

img_2788

Dimanche

Ahh dimanche, un des seuls jours de ce mois où je peux souffler, tant le travail foisonne. 

J’ai fait un petit tour chez un de mes fournisseurs et j’y ai trouvé du maïs séché et des pommes noires, non comestibles, mais qui vont finir accrochées sur des branches de noisetier. 

Au milieu de toutes les commandes de fleurs fraîches, j’ai très envie de faire des compositions un peu plus particulières, histoire d’ouvrir l’esprit.

Voici mon petit panier garni:

 

pommes et mais 1 light

 

Bon dimanche à tous !!

Marions-nous!

Le printemps est là, même si les températures ne sont pas vraiment au rendez-vous, et les mariages foisonnent !

C’est génial de voir que l’Amour continue, que les couples s’engagent, dans une époque où l’individualité, la solitude sont devenus des modes de vie communs. La peur de l’autre, la peur de se retrouver la « corde au cou », de devoir vivre en faisant constamment des concessions, la peur de l’échec, les blessures du passé, ou tout simplement l’envie irrésistible de liberté, sont des arguments que prône la majeure partie des êtres humains. 

Mais il y a les couples qui veulent franchir le pas, officialiser leur union, vivre pleinement leur fusion, et se donner l’un à l’autre pour le meilleur et pour le pire.

Pour une fleur bleue que je suis, c’est magique!!.

Je me délecte à l’idée de m’occuper des fleurs pour le mariage d’un couple qui a énormément de goût, un couple aimant, intelligent, drôle et très attachant…

Place à des essais, des inspirations, pour un mariage dans la plus belle tradition génovèse , avec pour principal acteur: l’olivier!

 

Off for a wedding prep’

Vendredi, départ pour la belle, baroque, folle, excentrique, démesurée, douce, sensuelle Italie. 

Un mariage en préparation ,des repérages, des choix, des discussions, des fleurs, du vert, du crème, du champagne, des fleurs, du tissu, des souhaits, du blanc, des fleurs, des fleurs et encore des fleurs.

Mon excitation est immense, autant que mon épuisement: des recherches, des préparations, des essais, des photos, des rendez-vous, et là nous y voilà: les choix seront faits, les décisions seront prises, et l’endroit secret me sera enfin livré.

J’emporte mon pense-bête: la photo de quelques-unes de mes inspirations pour ce mariage qui m’est très cher.

Bon vendredi à tous, on se reparle ce week-end…

wedding prep light

Protea, mother Africain

Il y a 5 ans, j’ai eu la chance de faire un voyage de 15 jours à Capetown en Afrique du Sud, pour un projet qui me tenait à coeur. A l’époque je travaillais encore activement comme photographe et ayant développé un projet de livre qui se serait intitulé « 24 hours in a City », l’éditeur auprès duquel j’avais proposé mon projet, m’envoya illico faire un test à Capetown, destination ultra prisée, en compagnie de leur écrivain.

Je fonctionne aujourd’hui, de la même manière que je fonctionnais derrière mon appareil photo, à savoir regarder partout, de la plus petite chose à la plus spectaculaire.

Ayant parcouru des kilomètres de vies, bidon-villes, marchés, commerces tenus par les blancs , les noirs, avec distinction, sans distinction, j’ai pu y découvrir une faune et une flore incroyable.

Un de mes coups de cour visuel à l’époque fut la Protea, fleur sud africaine originaire du Cap, robuste, principalement rouge, duveteuse avec une tige épaisse et rigide. Je me souviens en avoir acheté, ramené et les avoir fait séché, pour au final les avoir gardées durant 2 ans.

C’est ma fleur préférée car elle est forte, tout en étant douce, avec une esthétique parfaite.

Chaque début de semaine, je vais voir les marchés, les producteurs, mon fleuriste adoré canadien installé en Italie, pour dénicher les dernières fleurs de saisons, ou autres particulières. Mes yeux s’écarquillent, et mon estomac s’emballe lorsque je tombe sur ces magnifiques protéas séchées et teintes en noir et crème.

Je ne pouvais alors pas les laisser, il me fallait replonger dans cette nostalgie sud africaine, l’Africa burn, les odeurs, les paysages, les plages, les pingouins de Simons Town, et la lumière unique, propre à Mother Africa.

 

 

Poules and Co..

Joyeuses Pâques, joyeuse cherche aux trésors, joyeuse dégustation de chocolats!

Nous y voilà, le moment tant attendu du printemps ( avant le muguet du 1er mai), nous voici avec des cloches, des lapins, des poules et des oeufs!!

Pâques est ma Fête préférée, car c’est le moment, où commence véritablement le Printemps, avec des pivoines roses, des roses sauvages, des fraises, des mûres, et même des pêches cette année!

Ma fille au eu le droit à une chasse aux oeufs, bien sûr, mais aussi une chasse aux cloches fleuries!!

Et tada…. voilà voilà :